Le quotidien du petit voyageur c’est aussi passer par la case administration.
Pour entrer en Birmanie nous avons fait escale à Bangkok pour préparer nos visas à l’ambassade, et prendre un bain après l’Inde.
Arriver à la première heure c’est déjà être en retard. Remplir un formulaire, fournir 2 photos, une copie de passeport et une adresse d’hôtel au hasard. Payer 1260 Bath par personne (ce sont les billets avec feu † Jean-Luc Delarue dessus), puis repasser à 15h. A 14h30 tu es déjà en retard et tout le monde se bouscule à la grille comme le jour des résultats du BAC ou un concert de Johnny Hallyday. ‘Fin si la Birmanie c’est Johnny Hallyday, moi j’y vais pas.
-  » Numéro 18 ! »
-  » Cool. Plus que 199 ! « 

Après tu prends ton vol pour Yangoun. Après tu fais 9h en bus de nuit avec karaoké direction Bagan. Et après seulement tu fais de la calèche à 4 heure du matin pour trouver une chambre parce que le bus t’as déposé là, au milieu d’un village endormi…

Mais le matin, quand on se dandine sur nos bicyclettes grinçantes, on découvre au détour d’un chemin, une forêt de stupas et de pagodes kaléidoscopique… Près de 3 000 monuments éparpillés à travers champs. Tous semblent pousser entre les blés et les feuilles de choux. Le site est si étendu qu’il ne peut être submergé de touristes ou de commerçants, au plus grand bonheur des amoureux de la nature.


 

clichés