Puisque Delhi a mauvaise haleine nous allons y rester !
Et finalement c’est avec joie que nous découvrons l’Inde par ses ruelles bondées, ses regards curieux, ses mains aux fesses, les bouses de vaches, les chèvres aux museaux bombés, les échoppes par millier.

Nous séjournons pas loin des bidonvilles et nous nous sommes donnés comme mission de partager notre temps et notre bonne humeur avec les enfants défavorisés. Les crayons se font rares, les équipements sommaires. Tout se passe dans le sourire et la collectivité. Assis sur des tapis nous revoyons nos tables de multiplications et distribuons quelques cours d’anglais et des jeux dont personnes ne connait vraiment les règles. Nous avons capté quelques moments de vie scolaire et réalisé un petit clip pour promouvoir une belle association Project Why.org.

Une dengue et une crise de foie plus tard, notre travail à l’association se termine le coeur broyé au presse-purée.
Heureusement les enfants, eux, n’en n’ont pas conscience.
Pappou, Amar, Mamta, Anou & Cie, we love you  

 


 

clichés