Nous avons été absents des tabloïds pendant 2 semaines, coincés à La Paz, je crois une des villes les moins charmantes de notre tour du monde.

 » Nous avons été victimes d’un vol, d’une dérobade, d’une rapide, appelez ça comme vous voulez. Et je suis bien embêté dans cette affaire !  »
Bon c’est vrai on a fait une connerie, on a pris l’bus. Je rappelle qu’un taxi en Bolivie c’est 1 euro la course.
L’individu de type bolivien, a fait mine de laisser tomber des affaires que Matthieu a gentiment ramassé. Entre deux rotations de tête, il a habilement entrouvert le sac et attrapé le premier objet, soit un passeport, que s’il avait été moins con il aurait pris le portefeuille ou l’Iphone.
Du coup nous sommes coincés dans l’espace temps entre l’Ambassade de France, USA, Chine. Le dit passeport était tatoué des visas d’entrée Mongolien et Chinois. Nous misons désormais sur Lima ou Tokyo pour nous en délivrer de nouveaux en urgence.

Information voyageur : à La Paz, vous trouverez un chinois spécialisé en remplissage de formulaire de visa américains en face de l’ambassade; on a cependant encore pas trouvé d’américain spécialisé en visa chinois.

Entre l’immigration bolivienne, le consulat français, chinois, américain et le consulat  mongolien qui n’existe pas, il faudra vous armer de patience et de courses de taxis afin de parvenir à vous refaire une légitimité. Jouez de malice (motifs, dates de vol…) pour raccourcir les délais… Sans pour autant espérer parvenir complètement à vos fins.

Nous vous souhaitons un agréable voyage.