Nous avions atteint l’organisation ultime, cartons emportés, appartements récurés, sac à dos rembourrés, cheveux peignés, Cha et Mat fatigués…

21h04 nous quittons l’appartement définitivement, les bras remplis de sacs, et saluons voisins et tôlier.
21h22 nous dînons à la campagne
23H45 je cherche ma brosse à dent…

- Tu m’l'as mis où l’sac noir ?
- j’en sais rien, c’est pas moi
- c’est bizarre j’le sens pas ici…
- tu l’as oublié.
- peut être.
- mais où ?
- je sais pas, dans l’apparte ?
- nan c’était vide.  Dans la cour ?
- nan, je sais ! tu devais remonter le prendre dans le couloir.
- mais je ne suis jamais remontée !
- Il y avais quoi dedans ?
- oh meeeerde tout l’matériel photo……
- tu déconnes ??? nan mais tu déconnes?
- euuh… il y a mon passeport je crois…
- tu déconnes ??? nan mais tu déconnes !
- baaaaahh
- bah putain mais tu peux pas partir !! on est vendredi soir !
…. scène de panique, comme des automates démantibulés et déréglés…

- et ce message qu’on a pas écouté ?
- vas y balance
- & »@..//  » c’est Michel ! il me dis que….il a …récupéré…un sac…noir !!
- On y va !

00h10 nous sonnons à Lyon chez notre voisin de palier, qui comme à son habitude, effectue des rondes de clope dans les couloirs et nous tend le sésame.

ouf, mon voisin s’appelle Michel.